Accueil Présentation Les A.M.N.E Expositions Publications Service éducatif Photothèque Cinémathèque Cartes Liens Lycée de Nevers 

Les expositions au Musée

ACTUELLEMENT :

 

 

"LES PERSONNAGES DES 
LIVRES DE LECTURE AU CP"

pendant un siècle . . . ( depuis Jules Ferry )
Qui sont-ils ?. . . 
                Où vivent-ils ?. . . 
                                            Que font-ils ?. . .

Pour en en savoir plus, cliquez ici

 

 


EXPOSITIONS ANTÉRIEURES :


        Très tôt, les publicitaires ont « visé » les enfants pour atteindre les adultes. Les écoliers n’ont pas échappé à la règle : ils se sont vu "offrir" des Buvards et des Protège-cahiers qui, sous une forme ludique ou pseudo pédagogique, vantaient les mérites de produits très variés, voire inattendus...
On parlait alors de . . . « Réclame »
                                   plutôt que de « Publicité ».




Marie-Thérèse Pellissier

ou
 l’enfance de l’art en guerre

 

L’occupation allemande à Nevers vue par des enfants

(1940 - 1941)

 

(en partenariat avec le musée de Bastia)

" ARCHITECTURES ET
ESPACES SCOLAIRES

D' HIER ET AUJOURD' HUI "

 

(Architecture scolaire dans la Nièvre
de Jules Ferry à nos jours)

Un CD-ROM  permet de visualiser cette exposition de façon permanente au musée

 

 Des collections importantes se sont alors constituées mais... le stylo à bille est arrivé . Après quelques tentatives de publicités plus pédagogiques (les grandes inventions, les fables de La Fontaine...)  le buvard disparut, d'autres moyens étant offerts à la publicité.

La nostalgie du passé est en train de le faire renaître dans les brocantes.

"LE BUVARD FAIT SA RÉCLAME ..."

 

Inséparable de la plume et de l'encre violette, le buvard est né à la fin du XIXème siècle et connaîtra un succès extraordinaire lorsque la réclame (on ne disait pas encore la pub !) s'en emparera : le buvard devient un support extraordinaire vantant si bien les mérites du cirage, du café, des biscottes, du sirop miraculeux, des galoches qui gardent les pieds au chaud... et même à la fois des bienfaits du vin et des ravages de l'alcool !

 

Lors des foires-expositions des années cinquante, dans le parc de Nevers, les enfants parcouraient tous les stands pour obtenir ces buvards par ailleurs souvent interdits en classe par le maître d'école, car la publicité ne devait pas entrer à l'école et seul le buvard rose, comme celui fabriqué à Corvol-l'Orgueilleux avait le droit d'être posé sous la main de l'écolier...

VISION SCOLAIRE DU 
MONDE COLONIAL

Pendant plus d'un siècle, la France va posséder le deuxième empire colonial après la Royaume-uni. De l'Afrique à l'Asie, en passant par l'Amérique, les Français vont développer soit des colonies de peuplement comme en Algérie, soit simplement d'exploitation, les conditions climatiques constituant le plus souvent un des obstacles essentiels à l'installation d'Européens, en particulier en Afrique équatoriale.

Comment les jeunes Français ont ils eu connaissance de ces territoires, comment ont ils découvert les peuples qui les occupaient ?La première vision que les anciens gardent dans leur mémoire visuelle et qui a d'ailleurs constitué le point de départ de cette exposition qui s'ouvrira au printemps 2002 au Musée Nivernais de l'Éducation, ce sont les cartes murales, installées aux murs de toutes les écoles, même les plus petites. Ce sont aussi quelques images au dos des protège-cahiers, des revues comme l'Illustration, Le Petit Journal, et puis ces expositions coloniales comme celle de 1931, qui ont attiré des centaines de milliers de visiteurs.

 Les timbres-poste des colonies ont certainement joué un rôle non négligeable dans l'imaginaire enfantin, devant ces paysages idéalisés, ces portraits de femmes et d'hommes magnifiques. Par contre, les programmes scolaires ont toujours été relativement brefs sur l'enseignement de la géographie des colonies.

A l'aide de ces documents, les Amis du Musée Nivernais de l'Éducation présenteront une série de panneaux évoquant cette période de l'histoire . Il n'est pas question, pour les responsables du Musée de défendre ou d'attaquer le système colonial, mais simplement d'évoquer cette période. Il sera nécessaire pour les visiteurs, de se replacer dans le contexte social de l'époque. A chacun, par la suite, d'en tirer des conclusions personnelles.

ÉVOCATION DE L' ENSEIGNEMENT  TECHNOLOGIQUE  ET SCIENTIFIQUE 

Travail du bois, du métal

L'électricité

Les outils du dessinateur

Souvenirs d'un ancien élève du C.M.T. de Nevers

Historique de l'enseignement de la technologie...